Le jour d’après : serons-nous devenus des consom’acteurs?

Le confinement, nous pensions tous que ça serait l’horreur à vivre. Et puis, on a tous appris à vivre à faire avec, à ne plus fuir, à nous construire et à nous solidifier. De nouvelles pratiques ont émergées, parmi lesquelles de vraies pistes pour mettre en place un mode de vie plus durable :

  • un collectif moins présent, des enfants et des parents moins oppressés par les obligations, le paraître et ce foutu diktat de rentrer dans un moule
  • une vie familiale épanouie avec des parents qui voient leurs enfants
  • la réduction du réchauffement climatique avec la réduction des déplacements individuels et collectifs (livraisons au plus près du consommateur, réduction des déplacements domicile/travail)

Ce jour d’après le déconfinement, je veux encore l’imaginer différent. Je veux croire que ces 8 semaines d’entre-soi n’auront pas été vécues pour rien et que collectivement nous nous donnerons les moyens de construire un autre monde. Un autre monde pour nous et nos enfants.

Un autre monde pour nos enfants

A la veille du confinement, je me rappelle encore des plannings que j’avais fait pour mes deux enfants. Ils étaient remplis comme une journée d’école. C’était pour moi, un planning raisonnable. Au fil des semaines, je me suis rendue compte qu’il était bien trop chargé et que les enfants avaient besoin de temps pour eux, pour lire, réfléchir, créer. Eux-mêmes au départ, étaient demandeurs d’un emploi du temps blindé. Et puis, peu à peu ils ont appris à s’occuper, à explorer chacun de leurs jouets et à créer.

  • A quand des journées de travail moins chargées?

Je me rends compte que le collectif plombe énormément le rythme de travail. J’arrive largement à organiser les journées de ma fille avec des moments d’apprentissage en collectif avec sa classe pendant 1 heure, des moments d’apprentissage individuels, des temps d’exercices d’application reçus par sa maîtresse et des temps libres. Il faut vraiment te dire que le temps libre, celui passé avec nous, c’est vraiment ce qui leur permet de se faire confiance et de se dépasser. Et puis la volonté des conservatoires at autres associations de remplir leurs créneaux et de proposer absolument 3 cours par semaines! Franchement, on cherche quoi? A les noyer sous les activités pour que surtout ils n’arrivent plus à penser par eux-mêmes?

  • A quand plus de cours à distance?

Le collectif c’est bien mais autant pour les enfants que pour les adultes, que de temps passé pour se conformer à ce qu’attend le collectif! Que d’énergie dépensée pour paraître .A quand plus de cours à distance et 3 jours de télétravail par semaine (et des cours en groupes plus restreints pour ceux qui ne peuvent être en télétravail)?

Un autre monde pour nous

Le monde après-covid doit prendre conscience que notre liberté de déplacement est incompatible avec la diminution de la production de CO2. Pendant le confinement, ces émissions ont baissé de 60%. Il nous faut trouver le moyen d’imposer des temps sans voiture, sans déplacements. Il faut encourager le déplacement des commerçants pour servir les clients au plus près et éviter ces déplacements en masse vers les lieux commerciaux : je n’ai pas pris la voiture pendant plusieurs semaines car bouchers, poissonniers et maraichers venaient à nous pendant le confinement.

  • Une plus grande confiance de l’entreprise vers son salarié

Ce confinement aura montré que l’on est capables de travailler à distance sans être surveillé. Il va aussi montrer que l’on peut et garder son enfant et travailler en restant productif. A retenir pour les prochaines grippes des loulous!

  • Et si on apprenait à se poser?

Prendre mon temps… je crois que c’est vraiment ce qui a été le plus dur au départ mais après tout, je m’y suite faite et toute la famille aussi.

  • Apprendre à faire avec ce que l’on a, tout simplement

Les enfants ne savent pas faire simple car on ne leur en laisse pas l’opportunité

Moi la première, dès qu’il faut fournir un travail, je me rue chez Zodio pour aller chercher exactement ce qu’il leur faut. Pendant ces 8 semaines, on a fait avec ce que nous avions (j’avais des réserves :)), je me suis surprise à garder les emballages de purée pour récupérer le carton et fabriquer nos lapins de Pâques ICI, récupérer les bouteilles d’eau et boîtes d’œufs pour fabriquer poules et cochons.

Va se poser une toute autre question : comment revivre après ces 8 semaines de confinement strict? comment supporter à nouveau de ne voir nos enfants que 4 petites heures par jour alors qu’ils ont tant à apprendre de nous?

Et toi, comment te sens-tu au jour 2 du déconfinement?

Facebooktwittermail

7 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 2
    sophie pipelette

    Coucou, comme toi je pense que cela nous a apporté forcement quelque chose, et j’avoue que cette période me manque un peu aussi c’est contradictoire. Je suis maintenant seule avec mes enfants, on fait l’école à la maison et ce n’est pas toujours évident à gérer!

  2. 3
    Kid Friendly

    J’espère qu’effectivement on n’oubliera pas tout ce qu’on a appris pendant ces 8 semaines.
    J’espère que l’entreprise sera forcée de prendre en compte ce nouveau mode de vie et étendra les jours de télétravail. J’espère qu’on réfléchira davantage à nos consommations…
    Mais quand je vois les gens qui se sont rués chez Mac Do ou dans les grandes enseignes de fringues ou les grandes entreprises qui essaient de négocier sur les mesures environnementales sous couvert de reprise économique, je doute…

  3. 4
    AMANDA GIRARDI

    C’est vrai que ce confinement donne à réfléchir sur beaucoup de nos habitudes !On en a pas souffert ici, on adore être en famille, chez nous mais je sais que beaucoup on subit cela.
    J’ai mesuré de mon coté pas mal de chose, l’une qui m’a frappé c’est le nombre d’achat futile que nous faisions chaque weekend !

  4. 5
    Plume & Picoti

    Ici rien n’a changé pour nous, à part ce sentiment de liberté pour les courses et y aller quand on veut sans se poser de questions. On se pose toutefois beaucoup de questions sur l’école qui est assez catastrophique ici je trouve … Mais on est tous ensemble avec un petit avant gout de nos vacances d’été à la maison comme tous les ans 😀

    • 6
      BoutdeZou

      La gestion proposée par l’école nous a beaucoup rassurés, c’est aussi ce qui nous a décidé. Et pareil que chez vous, on a pas vraiment changé de rythme depuis la première étape de déconfinement. Le goût n’y est plus vraiment et comme je le disais dans mon article, on a appris à faire avec moins et à ne pas se créer de besoins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *