Mes enfants et mon chat : les secret d’une cohabitation réussie + {CONCOURS} pour gagner une box WAMIZ

{Retrouve les conditions du concours à la fin du billet}

Nous n’avons pas attendu que les enfants soient devenus grands pour accueillir un animal. C’est lui qui est arrivé avant eux, deux ans avant mon aînée, pour être plus précise.

Sa présence ne m’a jamais inquiétée, ni pendant la grossesse, ni lorsque mes enfants étaient petits. Je ne suis pas immunisée contre la toxoplasmose et les enfants ne se sont jamais fait griffer.

J’ai pris soin de choisir un chat de caractère placide pour qu’il supporte la vie en appartement. J’ai également souhaité qu’il ait un caractère et équilibré afin qu’il supporte des changements tels que l’arrivée d’enfants dans le foyer.

Malgré tout, mon premier bébé à 4 pattes reste un animal et il faut tout de même que je respecte quelques règles de prudence et d’hygiène que je te partage aujourd’hui :

– le chat n’est pas un jouet, mais un animal.

Très tôt, j’ai appris à mes enfants que le chat pouvait se défendre par réflexe s’il se sentait acculé ou défié : je leur demande de ne pas coincer le chat dans un coin, de toujours se mettre plus haut que lui quand ils approchent leur visage. Malgré tout, mon super héros a déjà tiré la queue du chat, poursuivi ce pauvre matou… Actes qui ont été sans conséquence, heureusement.

Mon fils de 1 an carresse le chat sous ma surveillance.

– désinfecter sa caisse, se laver les mains après chaque change.

Le but est d’enlever toute trace d’excrément qui pourrait se trouver en contact des enfants et qui pourrait propager des germes (un peu comme nous avec nos toilettes quoi).

– éviter que le chat dorme dans les draps : le chat a le droit de dormir sur le lit, mais pas de rentrer à l’intérieur. Il n’a pas le droit d’aller sur les oreillers non plus, mais comme on n’est pas là toute la journée, on place une alèse sur le lit (pour les vomitos de poils) et un joli drap au-dessus pour pouvoir le secouer fréquemment.

– vermifuger régulièrement son animal : en fonction de son alimentation et de son mode de vie, il faut vermifuger plus ou moins souvent son animal. Ici, c’est un chat qui ne sort pas, mais qui pointe son nez dehors avec moi de temps en temps donc il est vermifugé une fois par an.

– le traiter contre les puces mensuellement. Ça me paraissait too much au début, mais depuis quelques années, j’ai augmenté la fréquence des traitements pour en finir avec les puces que je n’arrivais pas à éliminer avec un traitement d’un mois par an.

– désinfecter son habitat et le tien : pour cela, rien de mieux que le nettoyeur vapeur (technique de ma soeur Follow M).

L’an dernier, j’ai dû jeter tous les produits textiles qu’il utilisait: son panier, son arbre à chat, sa couverture… J’ai désinfecté ce qui ne pouvait pas être jeté.

Il faut savoir que seulement 5 % des puces se trouvent sur l’animal. Les oeufs, puces et cocon de larves sont dans la maison… d’où la nécessité de tout désinfecter régulièrement chez soi.

Et ne rêve pas, aussi sage soit-il, il va squatter là où tu ne le souhaites pas.

Pour faire le point sur les risques parasitaires de ton animal chouchou avant ta visite chez le vétérinaire, tu peux consulter le chatbot lancé par Boerhinger Ingelheim ICI. Tu pourras ainsi demander à adapter le traitement à ton animal.

Et toi, comment se passe la cohabitation entre tes enfants et ton/tes anima(l)/(aux) ? Tu as un ou plusieurs animaux ? Chat(s), chien(s), lapin(s), rat(s) ?

{CONCOURS}

Et si tu gagnais une box Wamiz pour ton animal chouchou ? Elle contient 6 produits pour ton animal (jouets, friandises, accessoires ou produits d’hygiène).

1. Réalise le diagnostic de ton animal avec le Chatbot ICI.

2. Poste la photo de diagnostic en commentaire de mon post sur ma page facebook ICI

3. Invite 2 ami(e)s à participer

Facebooktwittermail

3 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 3
    Cathy

    Notre compagnon a passé 16 ans avec nous, il nous a malheureusement quitté il y a quelques années mais il a été notre premier “bébé” et a accompagné mes 2 premiers enfants pendant quelques années ! Je connais donc plutôt bien les règles à suivre quand chat et enfant se partagent la maison 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *