Jeudi Lecture : 4 livres pour mémoriser et associer les couleurs

On se retrouve aujourd’hui avec 4 livres que j’ai bien aimé regarder avec mon fils pour qu’il mémorise les couleurs. J’emploie le terme de mémoriser et non d’apprendre parce que pour moi, on apprend pas les couleurs avec un livre. Ici, les tentatives d’apprendre à reconnaître les couleurs à chacun de mes deux enfants avec des livres ont été des échecs cuisants.  Je leur ai donc appris à reconnaître les couleurs  avec des objets de tous les jours et particulièrement leurs jouets et leurs vêtements.

Le plus “Montessori” et mon préféré : des tableaux et des couleurs de la collection le Rat des Goûts chez Liart

Ce livre est topissime! Je l’ai acheté au Musée en Herbe de Paris. Je l’aime beaucoup car il permet à l’enfant de prendre part au récit tout en se familiarisant avec les couleurs.

Apprendre les couleurs avec l’art, il n’y a rien de mieux pour me plaire, surtout quand les sens de l’enfant sont mis à contribution!



Le plus thématique :les couleurs de la collection Mon Anim’agier chez Auzou

L’Anim’agier de Nathan, est le livre le plus thématique de tous du point de vue de l’univers coloriel. Dans une page, la majorité des éléments est d’une même couleur. Je te le recommande si tu as un enfant qui se laisse facilement distraire par des éléments connexes. Ce livre présente également un aspect ludique puisqu’il propose à l’enfant des expériences comme couper un citron en deux, faire tourner une roue pour faire sauter les dauphins.

Pour les plus grands : les couleurs de la collection L’imagerie des Touts-Petits chez Fleurus

Ce livre est destiné aux enfants en petite section qui commencent à reconnaître les lettres. A la fin du livre, il y a des exercices d’application sympas mais réservés aux enfants qui connaissent déjà les couleurs.


Le livre pour développer le sens de l’observation  Couleurs surprises dans la collection Nathan comme un grand chez Nathan

 

Je l’utilise bien avec mon fils depuis qu’il connaît bien les différentes couleurs et donc depuis ses 3 ans. J’aime bien son côté décalé avec “l’erreur” qui se cache dans le livre et qui permet de créer de la discussion ou d’aborder l’erreur sous un angle marrant. (“Oh c’est bleu un citron? “). Les animaux ou fruits et légumes représentés changent et sont plus recherchés (le martin pêcheur).


 

 

 

Facebooktwittermail

5 Commentaires

Ajoutez les vôtres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *