Ces 5 questions que posent l’arrêt de la commercialisation de l’Uvesterol D

A partir d’aujourd’hui, la commercialisation de la vitamine D sous la forme UVESTEROL D des laboratoires Crinex est interdite jusqu’à nouvel ordre par mesure de précaution (lire le  communiqué de presse ICI).

La suspension de la commercialisation pendant le temps  intervient relativement tard aux vues des cas de fausse route te de malaise vagaux recensés. Il semble que la modification de la substance des vitamines et de la pipette n’aient pas été suffisante. Pour ma part, j’ai donné des vitamines Uvesterol D à mes deux enfants qui n’ont jamais eu de problème de ce type. Attendons donc les conclusions de l’enquête.

Je rappelle que la composition des vitamines n’est absolument pas en cause dans le décès du nourrisson fin décembre mais plutôt son mode d’administration. Pour autant, doit-on laisser sur le marché un complément alimentaire dont la mauvaise utilisation de la pipette et le mauvais positionnement de bébé peuvent comporter des risques grâves?

J’ai donc contacté l’ASNM pour avoir plus de précisions sur cette histoire de pipette, car, ce qui m’interpelle, c’est que l’Uvestrol D n’est pas le seul médicament qui requiert son utilisation.

Voici donc mes questions du jour  auxquelles j’ai demandé des réponses à l’ANSM: 1. Si c’est la texture des vitamines et la pipette qui ne convient pas :
– pourquoi ne pas préconiser directement un autre mode d’administration : au biberon ou avec une tétine spécifique, avec un goutte à goutte?
– pourquoi ne pas préconiser son mélange avec le lait maternisé ou maternisé?

2. La composition des vitamines D produites par d’autre laboratoire est-elle la même?

3. La pipette qui sert à administrer les vitamines semble ne pas convenir à une administration sécure du produit : quid des autres médicaments comme le gaviscon, le doliprane bien d’autres qui doivent être donnés aux bébés à l’aide d’une pipette bien plus grosse et d’une contenance bien plus importante? Quid des médicaments pour lesquels aucun mode d’administration n’est fourni comme le tiorfan ou l’inexium?

4. Ces risques de fausse route ou de malaise vagal sont-ils recencés également avec les autres vitamines D du marché?

5. Ces Ces risques de fausse route ou de malaise vagal existent-ils avec d’autres médicaments comme du gavison, du doliprane ou du tiorfan dilué dans l’eau?

 

Facebooktwittermail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *