Intolérances et allergies, faire un PAI ou pas?

image

PAI ou pas PAI? Cette question se posera pour les parents dont les enfants présentent une allergie ou une intolérance qui rend impossible la consommation de certains aliments pour votre enfant.

Cette question s’est posée pour nous au moment de l’entrée en crèche de ma Mini BoutdeZou et …semble repointer le bout de son nez  pour mon loulou.

Pour ma mini, nous n’avons fait le choix du PAI qu’à son entrée à la maternelle parce qu’on nous en avait dissuadé pour la crèche. On nous avait dit “oh les PAI, c’est compliqué vous savez, et il faut que ça soit vraiment nécessaire”. Nous avions donc suivi la recommandation du médecin. Mais cela nous a valu quelques erreurs d’appréciations et des nuits blanches alors pour mon loulou, je préfère opter pour ce choix si cela s’avère nécessaire.

Voici quelques conseils pour vous aider à mieux faire votre choix en cas d’allergie aux plv (protéines de lait de vache).

  • L’allergie aux protéines de lait de vache, kezako? Quels symptômes? Quelles conséquences?

Quand ma mini est rentrée à la crèche, nous savions déjà qu’elle était allergique au lait de vache. Cette allergie, bien que de plus en plus répandue, n’est pas vraiment reconnue par les allergologue. Si les effets qu’elles entraînent sont bien identifiés, ils sont tous d’accord pour reconnaître que les conséquences entraînées par la consommation de protéines de lait de vache chez un sujet allergique, ne sont généralement pas des œdèmes, ni des comas. Par conséquent, cette allergie n’est pas reconnue comme  grave. De fait, les médecins de crèche vous inciteront à ne pas faire de PAI pour ne pas exclure les plv de l’alimentation de l’enfant.

La réalité, c’est que les conséquences sont présentes tout de même: otites et rhinites à répétition qui peuvent abîmer le conduit auditif et le tympan, provoquer des bronchites chroniques… Des maux d’estomac qui nécessitent la prise de traitements permanents et non adaptés chez l’enfant avec une vraie souffrance et un impact sur la socialisation. Bref, tout cela n’est pas anodin et nécessite une prise en charge de l’enfant, son traitement et son suivi avec des pédiatres, médecins et gastro pédiatres sensibles à la cause.

Nous avions, dans notre cas, autorisation d’emmener les yaourts de notre fille.

  • A la crèche : est-il possible de s’organiser sans PAI?
    À la crèche, on vous incitera à ne pas mettre en place de Pai, car on vous expliquera que la procédure est lourde. En fait, il s’agira juste pour vous de tout ramener, du lait, au menu complet du déjeuner et du goûter.
    Pour ma mini, nous n’avons pas choisi de mettre en place ce Pai, justement parce qu’on nous en a dissuadé. Nous remplaçons donc à l’opportunité, les yaourts ou desserts. Sauf que…. Évidement, sans réglé stricte. Tout le monde y allait de son bon sentiment et voulait faire goûter ceci ou cela et parfois, ma fille mangeait du fromage blanc, des laitages…. Et Nous nous tapions les nuits blanches derrière.

 

  •  A l’école, un PAI est-il obligatoire?

Je dirais oui…. aucun échappatoire. Aucun tri ne sera fait et vous serez obligé de prendre une décision. Soit exposer votre enfant soit contrôler ce qu’il mange et apporter cahqeu jour son repas, du déjeuner au goûter…aux gâteaux pour les anniversaires des copains.

Ce qui apparaît comme un contrainte insurmontable aux yeux des autres et en premier lieu de mes collègues qui me répètent que je suis bien courageuse,  devient un automatisme et une habitude à prendre. Je consulte les menus que la ville publie en ligne et j’essaie de cuisiner la même chose. J’ai juste demandé à ce que ma file puisse manger avec la vaisselle de l’école et qu’elle puisse prendre du pain puisque pas d’allergie pouvant donner lieu à une conséquence grave immédiate.

En conclusion, si l’allergie est découverte dès le premier âge, vous bénéficierez chez l’assistante maternelle ou à la crèche, d’une période d’adaptation et il ne faut pas avoir peur du PAI. Dans la mesure où vous adaptez déjà les repas chez vous, cela ne coûte demande pas d’efforts considérables supplémentaires.

 

Facebooktwittermail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *