Mes 7 actions pour le climat

Très tôt, j’ai développé un militantisme en faveur du respect de l’animal avec la profonde conviction qu’éviter la souffrance était possible.

J’ai toujours rêvé un monde où tout le monde serait plus respectueux des uns et des autres, de la nature et des animaux.

Je sais qu’il n’est pas toujours facile de trouver sa place dans la lutte contre le “climate change”. Les mesures proposées par les principaux acteurs du milieu étant souvent bien éloignées de notre mode de vie et de ce que l’on peut réellement faire à notre échelle.

Il suffit d’aller calculer son empreinte écologique sur le site de wwf par exemple pour constater que tous les efforts du monde seront ruinés si vous prenez la voiture trois fois par semaine.

J’ai décidé de voir ces messages plus comme des alertes pour faire prendre conscience que comme des impératifs (irréalisables).

Loin des discours marketings et des messages chocs, voici les mesures que j’ai adoptées pour contribuer, à mon niveau, à la préservation des ressources :

– je ne consomme pas d’oeufs de batteries : c’est la première chose que j’ai faite quand j’ai eu mon premier salaire. Et mine de rien, en ne consommant plus d’oeufs de poules élevées en batterie, je respecte la vie animale, je contribue à réduire la consommation d’électricité (parce que ces poulaillers sont allumés en permanence pour accélerer le rythme de croissance)

– j’adopte une consommation raisonnée et ne change pas mon smartphone, mes meubles et ma déco tous les ans

– je sensibilise mes collègues pour qu’ils éteignent leurs lumières en partant du bureau même s’ils ne payent pas la facture

– j’ai été la première à emmener ma tasse en verre. Je les ai sensibilisés au fait de réduire la consommation de verres en plastiques. Ils en ont tous une maintenant.

– j’attends qu’il fasse très chaud pour allumer la clim (par contre, désolée mais l’hiver, je passe mon tour pour ne pas allumer le chauffage ! )

-j’achète du bio français quand cela est possible ou privilégier les circuits courts pour les produits locaux

– j’apprends à mes enfants que la vie est précieuse et que le vivre ensemble passe par le respect de la nature, des autres, de notre monde.

Voilà, je ne cherche pas à calculer le poids de mes actions car il y a beaucoup de paramètres à prendre en considération mais je suis convaincue que si nous accumulions tous et toutes nos petites actions, nous arriverions à un joli résultat.

Facebooktwittermail

7 Commentaires

Ajoutez les vôtres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *